Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/06/2013

La dépêche du 18 juin : Chez Michel Truchon, ils n'en perdent pas une miette

Michel truchon, Sauveterre de rouergue, le sénéchal 

Mon article

17/06/2013

La dépêche du 10 juin: Le veau en Aveyron, il est bien plus beau !

Leveaud'aveyron,sauveterrederouergue

Sauveterre accueille le photographe Thierry des Ouches. 52 photos géantes seront exposées sur la Place aux arcades et dans le village .

SEGALA.jpgMon article

Vernissage des 20 ans du Ségala le 20 juin à partir de 19h30

 

 

 

 

 

14/06/2013

Demain : Fête du Grefadou à la salle des fêtes

grefadou,sauveterrederouegue

L'article de la dépêche du 12 juin

Dernière minute :

Compte tenu de la fraicheur des bords de la Gazonne en soirée nous la ferons à la salle des fêtes de Sauveterre.
 
Pour les volontaires la préparation de la salle se fera à partir de 16 heures sinon la fête à partir de 18 heures. Gaby Frayssinet

13/06/2013

Le Villefranchois du 13 juin : La Licorne au Médiévafolies

La licorne, philippe Queheille, sauveterre de rouergue, levillefranchoisVoilà bientôt trois ans que Philippe Queheille a repris L’Atelier de la Licorne, une histoire ou le hasard a encore bien fait les choses….Une envie de plaquer son métier, de changer de vie, une annonce sur internet et le cours de la vie de ce cadre commercial a pris le fameux tournant à 90 degrés.

Reprendre un atelier comme La licorne n’est pas une mince affaire, il ne s’agît pas de n’importe qu’elle entreprise, un savoir faire unique au monde, une vieille tradition française, la tapisserie faisant partie du patrimoine made in France ! Un lourd héritage qui n’intimidera pas Philippe bien au contraire,  l’homme de défit reprendra l’entreprise avec courage et  passion. Innover semble être son maître mot tant par la technique que par le choix des reproductions, si La Licorne se tourne vers le designer mexicain reconnu Miguel Chevalier  pionnier de l'art virtuel et du numérique, l’entreprise ouvre aussi ses portes à des jeunes élèves d’art déco de Paris. Une autre innovation, la luminescence, "deux œuvres en une ..." explique notre chef d’entreprise, une tapisserie à la lumière du jour, une autre dans l’obscurité, pour ce faire il travaillera avec le lumigraphe Bastien Carré.

 

LA LICORNE?JOHANNE?VILLEFRANCHOIS

Johanne, la collaboratrice Magique

Si les tapisseries fleurissaient les châteaux, les hôtels particuliers, elles entrent aujourd’hui chez le particulier sous la forme d’un Klimt, d’un Van Gogh ou d’un Gauguin se réjouit Ph.Queheille et de préciser qu’il compte bien dépoussiérer la vieille dame en reproduisant des œuvres modernes. A ma question, qui peut s’offrir une tapisserie de La Licorne ? La réponse sera rassurante la fourchette allant  de 200 à 3000 euros, mais pour une pièce unique il vous en coûtera tout de même entre 40.000 et 50.000 euros. Les tapisseries sont numérotées comme toutes œuvres d’art.

L’atelier de la Licorne est un lieu impressionnant riche de 200 tapisseries, il reste le seul  à utiliser la technique de sérigraphie d'art sur support tissé. De la réalisation des calques, en passant par la création des teintes élaborées à partir de pigments, jusqu'a la création sur tissu, les techniques utilisées restent entièrement manuelles.

LALICORNEEntre Toulouse et Sauveterre de Rouergue, entre voitures et avions l’homme expose, exporte, après les États-Unis, l’Italie, la Russie, il ouvre de nouveaux marchés en Indes, en Chine et au Moyen Orient….

Il n’en oubliera pas pour autant l’Aveyron berceau de son entreprise, présent dans la plus part des fêtes médiévales, l’exposition sera la vedette phare de celle de Sauveterre de Rouergue (du 29 juin au 15 juillet) où il a  récemment ouvert Galerie, place des arcades.

La licorne s’exposera également à Belcastel (du 12 au 20 août) à Conques (du 9 au 18 septembre) à Vichy pour les Médiévales (en juillet) et à Zurich ou il habillera une tour de 5 étages (en Août). Un programme bien chargé mais qui va de paire avec la légende de la Licorne : une cavale prodigieuse d'un animal unique.

 Marianne Frey

 

 logo-villefranchois.jpg

 

 

 

 

La Dépêche du 13 juin : Le siècle de Madame Bou

madame Bou, sauveterrederouergue

L'article